ACTUALITES ET BEAUCOUP PLUS

ACTUALITES ET BEAUCOUP PLUS

Crimée: qui a souhaité le rattachement?

Louis Imbert a beau nous expliquer que le référendum en Crimée s'est tenu sous la menace de l'armée russe, ses explications ne tiennent pas debout car personne n'a obligé les habitants de la péninsule d'aller voter et encore moins de voter pour le rattachement à la Russie.

 


Crimée : une intégration vraiment désirée ? par lemondefr

 

Bien au contraire, la présence de "l'envahisseur" russe - s'il y en avait un - aurait dû provoquer une réaction négative et hostile à tout rattachement à la Russie. Or, ce n'était pas le cas.

 

En ce qui concerne la peur des Criméens face aux incursions probables des néonazis ukrainiens, cette peur a été bien fondée. Les habitants de l'Est ukrainien partageaient également ce sentiment de peur et à juste titre. Car, par exemple, à Kharkov les extrémistes de maïdan ont essayé de répéter le scénario de Kiev en occupant la municipalité de la ville.

 

C'est donc bien à tort que la communauté internationale ne reconnaisse pas ce référendum ayant eu lieu en toute légitimité tout comme la séparation de l'Ukraine de l'URSS.

 

Pour rappel: le bulletin de vote en Crimée a été rédigé en 3 langues: le russe, l'ukrainien et le tatare. Celui-ci, par ailleurs, doit devenir la 3-ème langue officielle de la Crimée.

 

Ci-dessous, le discours de Poutine et la cérémonie de rattachement de la Crimée à la Russie:

 

 

 



31/03/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres