ACTUALITES ET BEAUCOUP PLUS

ACTUALITES ET BEAUCOUP PLUS

Le commando de propagande ukrainienne débarque à Paris

Un nouveau commando de propagande pro-ukrainienne tâchant d'occulter la face sombre de l'Euromaïdan débarque au coeur de Paris. En effet, le 24 mars 2017 la projection d'un documentaire intitulé "Euromaïdan. Premier montage" fabriqué par un groupe de documentalistes: Volodymyr Tykhyi, Andriy Lytvynenko, Kateryna Gornostaï, Roman Bondartchouk,Yulia Gontariouk, Andrey Kisselyov, Roman Liubyi, Oleksandr Tetchynskyi, Oleksiy Solodounov, Dmytro Stoykov (Ukraine, 2014, 60 min) est prévue à Paris entre 18h et 19h à INALCO, 65 rue des Grands Moulins, Amphithéâtre 5.

 

Il est inutile de mentionner que le spectateur ne verra qu'une version édulcorée des tristes événements ayant eu lieu sur la Grand-place de Kiev fin 2013 - février 2014 et portant depuis le nom de "Révolution de dignité". Essayez de trouver de la dignité chez les participants aux actes de violence...

 

La projection sera suivie d'une conférence avec une journaliste de la chaîne de propagande Hromadske TV, la chaîne qui a notamment était à l'origine de l'Eromaïdan et qui a effectué toute une série de reportages en faveur de la guerre civile au Donbass...  On peut, bien entendu, en tirer des conclusions tout à fait adéquates si on regarde le film avec un regard critique.

 

Ci-dessous, la bande d'annonce du film:

 


 

 

Le programme de l'événement est le suivant:

 

maidan.jpg

 

Il suffit de lire les titres pour comprendre qu'il ne s'agit en aucun cas d'une coférence quelque peu sérieuse. Ainsi, le premier titre  de la coférence du 25 mars "Enquête sur les crimes commis par les forces de l'ordre contre les manifestants" en dit long sur l'honnêteté journalistique des organisateurs, car on sait actuellement que parmi les manifestants il y avait des personnes armées et que selon les enquêtes indépendantes des journaux allemands et britanniques il y avait des tireurs du camps des manifestants qui tiraient sur les manifestants et sur les plociers. Par ailleurs, les policiers n'ont jamais été considérés en tant que victimes des violences ni par le nouveau pouvoir, ni par les médias ukrainiens. 

 

La seconde partie de la conférence ne sera guère mieux. A quoi peut-on s'attendre en lisant le titre suivant: "Liberté de parole avant et après Maïdan"? Il est tout à fait prévisible que la journaliste de Hromaske TV A. Stanko chantera des éloges à la liberté de parole après Maïdan tandis que la liberté d'expression en Ukraine d'aujourd'hui n'existe tout simplement plus. Le rapport des Reporters sans frontières est plus qu'accablant... La répression sanglante des journalistes et des opposants au nouveau régime a eu raison de la liberté d'expression. Rien que le 16 avril 2015 il y a eu 3 journalistes ukrianiens abattus juste après l'assassinat de l'ex-député du Parti des Régions Oleg Kalachnikov, abattu le 15 avril pour avoir appelé à une large commémoration du 70ème anniversaire de la victoire dans la Grande Guerre Patriotique. (Voir plus: ici) Il est inutile de spécifier que ces crimes sont restés impunis...

 

Un fait plus récent: le 3 mars 2017, le Conseil national ukrainien de la radio et de la télévision a décidé de ne pas prolonger la licence avec la radio « Vesti » prétextant un nombre insuffisant d'émissions diffusées en ukrainien. L'histoire bien entendu ne date pas de l'année 2017. Les pouvoirs de Kiev et les soi-disant mouvements populaires s'attaquent à "Vesti" depuis 2014.

 

Justement, les orateurs poursuivent avec le titre "Quand le mouvement des volontaires épaule l'Etat". C'est encore un sujet très sensible car parmi ces mouvements des volontaires on peut trouver un bon nombre de nazis ou d'extrémistes qui agissent impunément. C'est bien eux qui effectuent le blocus économique du Donbass et c'est bien eux qui s'attaquent aux filiales des banque russes

 

Et pour finir, comme d'habitude, on expliquera au public que c'est bien l'Ukraine qui donne le souffle à la "nouvelle" Europe, que c'est bien l'Ukraine qui défend l'Europe et les valeurs européennes de l'invasion de l'ours russe... Autant de balivernes qui feront chaud au coeur à un certain BHL s'il se présente à cette manifestation, bien entendu...

 

Il existe néanmoins les documentaires beaucoup plus sérieux dont celui de Paul Moreira intitulé "Les masques de la révolution":

 

 


 

Ci-dessous, Paul Moreira parle de sa rencontre avec la révolution ukrainienne: 

 

"

 

Pour conclure, vous trouverez ci-dessous le discours de Tatiana Montian au Parlement Européen: 

 



19/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres